Skip to main content
Actualités

Les avantages de la rémunération en temps réel

By 4 October 2023November 23rd, 2023No Comments
Earnie

Earnie, notre moteur salarial de nouvelle génération, présente de nombreux avantages, dont le plus important est peut-être aussi le plus sous-estimé : il fonctionne en temps réel. Approfondissons donc le concept de « moteur salarial en temps réel » et les avantages qui vont de pair.

 

Pourquoi un moteur salarial en temps réel ?

Pour cerner l’intérêt d’un moteur salarial en temps réel, il est utile de mieux comprendre la génération actuelle de moteurs salariaux. Ceux-ci se fondent sur une technologie basée sur le « batch ». Par « batch », on entend le traitement simultané (mais consécutif) d’un « grand nombre de données », un concept très relatif à notre époque, qui vous donne aussi une idée de l’ancienneté du modèle exploité par les moteurs salariaux actuels.

Un lot ou un grand groupe de données implique de nombreux calculs qui nécessitent de la capacité informatique. Si l’on revient 20 ou 30 ans en arrière, force est de constater que les ordinateurs étaient alors nettement moins puissants qu’aujourd’hui. C’est pourtant sur de tels équipements que tournaient les moteurs salariaux. Cela induisait des calculs limités, une faible complexité et surtout beaucoup de patience lorsque le volume devenait trop important. Calculer les rémunérations pour une entreprise prenait facilement une nuit entière.

Conséquences du calcul par batch

Vu l’ampleur de la tâche, on préférait/préfère donc n’effectuer le calcul salarial qu’une fois par semaine, avec pour corollaire qu’il est alors nécessaire d’adapter l’ensemble du planning hebdomadaire (dans le cas d’un travail intérimaire rémunéré à la semaine) en conséquence. Cela se traduit par une semaine marquée par des délais stricts et des pics de traitement, un peu comme sur une île de vacances où il n’y aurait qu’un seul vol par semaine : vous ne voulez pas le manquer, mais vous ne voulez pas non plus boucler vos valises deux jours trop tôt. En sachant, pour rebondir sur cette analogie, que vous et 120 autres voyageurs êtes tous à l’enregistrement en même temps.

Une autre conséquence du calcul par batch est que le résultat n’est disponible qu’à la fin du processus. Si une erreur (due à une mauvaise saisie) survient dans le tout premier calcul, vous ne la découvrirez que lorsque le dernier aura été effectué.

Hourra pour la technologie

Vingt ans plus tard, les ordinateurs sont plus puissants et la technologie a connu d’innombrables innovations. Nous sommes ainsi en mesure de développer des moteurs salariaux en temps réel pour nous affranchir du travail par batch.

Les inconvénients du traitement par batch se transforment, de ce fait, en avantages : tirez un trait sur les pics, les calculs nocturnes… le moteur salarial calcule immédiatement et à tout moment, dès que les données sont connues. Il en va de même pour les résultats : dès que vous saisissez les données d’un calcul salarial, vous obtenez instantanément le résultat, ce qui permet d’apporter aussitôt d’éventuelles corrections.

Revenons à notre analogie : si vous pouviez prendre un avion privé depuis votre île de vacances pratiquement à chaque seconde, vous seriez moins stressé, non ?

Personne n’aime se tromper, a fortiori les consultants payroll. Ils savent mieux que personne qu’une rémunération correcte et ponctuelle est fondamentale pour chaque collaborateur. Mais en période de pic, de stress et sous la pression des délais, il est facile de commettre une erreur. Raison de plus pour faire de la gestion salariale un processus continu et « sans pics ».

Dans la mesure où la paie commence par la fourniture de données correctes et que les services de payroll n’en ont pas toujours le contrôle, il est crucial, en cas de souci, de corriger l’erreur dès que possible. Dans le cadre d’un « cycle » hebdomadaire, le collaborateur doit toutefois attendre une semaine pour obtenir la rectification. Ici encore, la rémunération en temps réel présente un avantage, car la correction n’est plus liée à un processus ou à un calendrier, mais peut avoir lieu au moment où l’erreur est décelée.

Résultats immédiats pour le collaborateur

Un moteur salarial en temps réel profite non seulement à l’employeur, qui peut se débarrasser des pics et du stress, mais aussi au collaborateur. Il est payé plus rapidement et bénéficie plus vite d’une assistance ou d’une rectification en cas de problème. Cela peut s’apparenter à des besoins élémentaires, mais quiconque connaît la complexité de la gestion salariale sait qu’une paie correcte et ponctuelle relève systématiquement de l’exploit.

Un collaborateur ne maîtrise toutefois pas toute la législation sociojuridique (personne ne l’en blâme, d’ailleurs) et ne se rend pas compte de la complexité qu’il y a à établir une fiche de paie correcte, à temps. Pour lui, l’exercice est comparable à utiliser son smartphone pour payer sans contact au magasin : quelques boutons, quelques bips, quelques secondes et le paiement est effectué. La technologie qui rend tout cela possible n’existait pas, il y a 20 ans. C’est grâce à elle que nous pouvons aujourd’hui offrir une expérience similaire en matière de calcul salarial. Du moins, si vous voulez encore jouer dans la guerre des talents, en tant qu’employeur.

Y sommes-nous déjà ?

Poser la question, c’est y répondre : l’objectif ultime de la rémunération en temps réel est-il d’éviter les pics salariaux et de garantir des corrections plus rapides ? Bien sûr que non. Ce ne sont d’ailleurs pas les seuls exemples d’optimisation des processus existants : grâce à la rémufnération en temps réel, de nouveaux concepts pointent à l’horizon.

Si vous pouvez calculer en temps réel ce qu’un collaborateur gagne, vous pouvez aussi immédiatement le payer correctement. Un indéniable atout pour les flexi-jobbers ou les étudiants. Il peut même s’avérer décisif dans le choix de l’employeur. Vous ne devez, par définition, pas attendre que le cycle de travail complet (par exemple, le mois ou la semaine) soit bouclé. Avec un moteur salarial en temps réel, vous pouvez parfaitement effectuer des paiements intermédiaires corrects, plutôt que des avances approximatives. À l’étranger (où la législation est moins complexe), certains employeurs proposent déjà des micro-paiements ou des micro-crédits, en collaboration ou non avec le secteur financier.

La quantité de données précises en temps réel fournit, en outre, à l’employeur des insights qui lui permettent de prendre des décisions business plus rapides et mieux étayées. Dans le prolongement d’un moteur salarial en temps réel, vous pouvez, par exemple, créer un outil de simulation optimal qui, sur la base de vos collaborateurs et de quelques paramètres, peut donner une image précise de certains changements en matière de législation, de primes et de rémunération.

Nous en arrivons enfin au passage obligé sur l’intelligence artificielle (IA) : à terme, elle arrivera à une phase de maturité, au-delà de la génération d’images et de textes sur les médias sociaux, et pourra être déployée pour des applications critiques. Si nous parvenons à amener l’IA au point où, sur la base des données contenues dans le moteur salarial, elle puisse elle-même détecter des anomalies dans les salaires, faire des comparaisons et suggérer des optimisations, nous rendrions non seulement la vie des services de payroll beaucoup plus agréable, mais pourrions aussi appliquer automatiquement les meilleurs scénarios pour l’employeur.

Chez Prato, nous sommes convaincus que le cycle actuel des moteurs salariaux de nouvelle génération s’étendra à nouveau sur plusieurs décennies. Cette fois, le cycle sera toutefois ponctué par beaucoup d’innovations et de renouvellements, du fait que la technologie nécessaire pour le faire est déjà disponible aujourd’hui.

Deze website maakt gebruik van cookies om je gebruikservaring te optimaliseren. Door op “Accepteren” te klikken, ga je akkoord met het plaatsen van deze cookies.